Home » Ottomans

TURQUIE: EMPIRE OTTOMAN (17ème,18ème et 19ème siècles).

 

Arc composé de corne, de bois tendre (tiileul) de bois dur pour les siyah, de tendon, le tout recouvert de cuir.

Arc composé de corne, de bois tendre (tiileul) de bois dur pour les siyah (charme ?), de tendon, le tout recouvert de cuir.

Un arc ottoman avec sa flèche: débandé, corde perdue.

Un arc composite ottoman avec sa flèche: débandé, corde perdue.

Poignée de l'arc ottoman: cuir noir et motif floral à l'or fin.

Poignée de l’arc ottoman: cuir noir et motif floral à l’or fin.

Poignée caractéristique des arcs turcs, renflée vers la cible.

Poignée caractéristique des arcs turcs, renflée vers la cible.

Le facteur d'arc mettait toujours sa signature et la date de fabrication sur chaque extrémité, ici la date est en années "de l'Egire" et correspond à 1789/90.

Le facteur d’arc mettait toujours sa signature et la date de fabrication sur chaque extrémité, ici la date 1204 est en années « de l’Egire » et correspond à 1789/90.

Interprétation du nom du facteur de l'arc par RASHID KURNIAWAN.

Interprétation du nom du facteur de l’arc par
RASHID KURNIAWAN.

 

 

 

 

 

Pour les flèches de tir de distance, les Turcs utilisaient souvent de vieux parchemins comme empennage.

Pour les flèches de tir de distance, les Turcs utilisaient souvent de vieux parchemins comme empennage.Dans l’empire ottoman, aux 17ème et 18éme siècles, les archers turcs rivalisaient en tir de distance. Au début du 19ème siècle, le Sultan Mahmoud 2 lui même figurait en bonne place au palmarès des archers avec un tir de 810 m. Oui, plus de 800 m, le record étant de 843 m!

Un janissaire ottoman avec son petit arc composite.

L'arc se tirait avec le pouce et l'index. la corde était tirée à l'aide d'une bague de pouce. Ici en ivoire.

L’arc se tirait avec le pouce et l’index. la corde était tirée à l’aide d’une bague de pouce. Ici en ivoire.