Home » Indochine

INDOCHINE  

Grande arbalète Moï, carquois et traits. Collines de l'Annam.

Grande arbalète Moï, carquois et traits. Collines de l’Annam.

Détente de l'arbalète Moï.

Détente de l’arbalète Moï.

Hache de chasse Moï, indissociable de l'arbalète

Hache de chasse Moï, indissociable de l’arbalète

LES JORAÏ, nord du Vietnam, Laos

Détente d'une arbalète Joraï, Laos, Vietnam nord.

Détente d’une arbalète Joraï, Laos, Vietnam nord.

Arbalète Joraï, nord Vietnam et Laos.

Arbalète Joraï, nord Vietnam et Laos.

La détente se fait avec les index de chaque côté de l'arbrier.

La détente se fait avec les index de chaque côté de l’arbrier.

 

KAREN, H’MONG (MIAO, MEO).

Arbalète du Cambodge (Khmer ?)

Arbalète de Thaïlande et du Cambodge (Karen, H’Mong).

 

Détente en os de l'arbalète du Cambodge.

Détente en os de l’arbalète du Cambodge.

TRAITS D’ARBALETE.

Traits en bambou, empennages de folioles de palmier pliées en trois.

Traits en bambou, empennages de folioles de palmier latanier pliées en trois.

Gibecière et traits empoisonnés Moï

Gibecière et traits empoisonnés Moï

Traits à pointes taillées.

Traits à pointes taillées.

Carquois gibecière de vannerie. Karen ou H'Mong, Birmanie, Thaïlande, Laos..H.58 cm. 3 poches. se portait comme une hotte.

Carquois gibecière de vannerie. Karen ou H’Mong, Birmanie, Thaïlande, Laos..H.58 cm. 3 poches. se portait comme une hotte. Pouvait servir de gilet pare-flèche.

Trait du carquois précédent. Rotin, L.56 cm. Empennage 2 feuilles de bambou superposées et pliées en 3, glissées dans une entaille auto-bloquante. Barbe et pointe taillées dans le fût.

Trait du carquois précédent. Rotin, L.56 cm.
Empennage 2 feuilles de bambou superposées et pliées en 3, glissées dans une entaille auto-bloquante. Barbe et pointe taillées dans le fût.

Empennage Karen H'Mong en feuille de bambou.

Empennage Karen, H’Mong en feuille de bambou.

Les peuples autochtones du sud de la Chine, petit à petit repoussés par l’ethnie dominante Han se sont établis dans les montagnes indochinoises; les Moï et le Joraî en Annam, les H’mong ou les Akka au Laos, les Karen en Thaïlande, en Birmanie ou au Cambodge.

Ces ethnies montagnardes ont en commun d’utiliser l’arbalète, avec une grande économe de moyens et une redoutable efficacité. Les traits, taillés dans du bambou et empennés de folioles de palme ou de feuilles de bambou (pliées en trois) sont empoisonnés avec la sève d’un arbre, l’Ipoh, poison particulièrement virulent.

 THAÏLANDE

On  utilise aussi des arcs « à jalets » capables de tirer des projectiles divers grâce à un petit sac fixé dans la corde. 

arc à jalet du sud de la Thaîlande (Orang Laut Islam) pêcheurs-chasseurs-cueilleurs.

arc de bambou, à jalet du sud de la Thaîlande (Orang Laut Islam) pêcheurs-chasseurs-cueilleurs.

arc de bambou, la poignée représente toujours un gibier, oiseau ou écureuil stylisé. Petit sac pour billes d'argile.

arc de bambou, la poignée représente toujours un gibier, oiseau ou écureuil stylisé. Petit sac pour billes d’argile.

Empennage des flèches Orang Laut Islam: foliole de palme pliée en trois.

Empennage des flèches Orang Laut Islam: foliole de palme pliée en trois.