Home » Chine

CHINE IMPERIALE DYNASTIE QING

Flèches militaires mandchoues vers 1850. Longueur 110 cm poids 90 g.

$T2eC16R,!y8E9s2fjK+7BQpvJRm,-w~~60_57

Flèches militaires impériales 19ème siècle, long.105 cm, poids 90 g.

Armatures en métal avec une longue soie pénétrant le fût de la flèche.

Armatures en métal avec une longue soie pénétrant le fût de la flèche.

Longs empennages à trois vanes en position radiale. Plumes de vautour.

Longs empennages à trois vanes en position radiale. Plumes de vautour.

 

ARC militaire de style MANDCHOU.

Coupe d'un arc composite chinois: de bas en haut; corne de buffle, bois de tilleul plusieurs couches de tendon et écorce de bouleau assurant l'étanchéité.

Coupe d’un arc composite chinois: de bas en haut; corne de buffle, bois de tilleul plusieurs couches de tendon et écorce de bouleau assurant l’étanchéité.

Arc composite de l'armée impériale Qing (vers 1850). 1m80 d'un bout à l'autre. Débandé, corde absente.

Arc composite de l’armée impériale Qing (vers 1850). 1m80 d’un bout à l’autre. Débandé, corde absente. Puissance estimée à 70 livres.

"Siyah" de l'arc mandchou.

« Siyah » de l’arc mandchou.

Butoir de corde en bois de cervidé.

Butoir de corde en bois de cervidé.

Au dessus de la poignée en liège, et de chaque côté, un idéogramme ancien signifiant "longévité"

Au dessus de la poignée en liège, et de chaque côté, un idéogramme ancien signifiant « longévité »

Décoration en motifs de plantes aquatiques pour "assurer la sérénité" de l'archer.

Décoration en motifs de plantes aquatiques pour « assurer la sérénité » de l’archer.

ARBALETES.

arbalète à répétition, époque Qing, nord de la Chine. Capable de tirer 12 traits empoisonnés en 25 secondes.

arbalète à répétition, époque Qing, nord de la Chine. Capable de tirer 12 traits empoisonnés en 25 secondes.

 

arbalète à répétition en position de chargement.

arbalète à répétition en position de chargement.

Traits d'arbalète à répétition. Empoisonnés à l'aconit.

Traits d’arbalète à répétition. Empoisonnés à l’aconit. Mortels par simple égratignure.

 

arbalète de Cour, à ressort hélicoïdal pouvant tirer un trait empoisonné à l'aconit à 10 m. Souvent dissimulée dans une manche.

arbalète de Cour, à ressort hélicoïdal pouvant tirer un trait empoisonné à l’aconit à 10 m. Souvent dissimulée dans une manche.

BAGUES D’ARCHER.

Bagues d'archers en pierre. Se portaient au pouce pour faciliter la décoche en retenant la corde.

Bagues d’archers en pierre. Se portaient au pouce pour faciliter la décoche en retenant la corde.

Bague d'archer en os, gravée d'idéogrammes archaïques (Tibet).

Bague d’archer en os, gravée d’idéogrammes archaïques (Tibet).

CARQUOIS D’ARC COREEN.

Etui (carquois) d'arc. Chine époque Qing , fin du 19 éme siècle. Cuir, fer et bronze. 51,5 cm.

Etui (carquois) d’arc. Corée, époque Qing , fin du 19 éme siècle. Cuir, fer 23,5 cm par. 51,5 cm.

Détail de l'étui d'arc coréen.

Détail de l’étui d’arc.

La Chine utilise la flèche depuis 20 000 ans, selon les vestiges archéologiques. La flèche a pu être propulsée par l’arc, par la sarbacane et depuis environ 1500 ans par divers types d’arbalètes

. Du 18 éme siècle au début du 20 éme siècle, la dynastie mandchoue des Qing, a encore utilisé arcs et arbalètes contre des armes à feu modernes (guerre de l’opium 1850 ou guerre sino-japonaise 1892).